Les hommes préfèrent-ils les cheveux lisses ?

Publié par LaManouchka sur 27 Juin 2014, 17:41pm

Catégories : #Bla!, #events, #Ma Tignasse, #UpgradeMe, #beauty

Voici un sujet sérieux dont j'ai envie de vous parler depuis un bout de temps déjà. A vrai dire, c'est depuis la dernière Natural Hair Academy que cette question me turlupine.

Je vous mets en contexte : au cours du cocktail d'ouverture, nous étions quelques blogueuses et journalistes à assister à une discussion animée par Clarisse LIBENE pendant laquelle sont intervenues plusieurs personnalités de la scène capillaire afro internationale : Kelly MASSOL des Secrets de Loly, Kelly J. fondatrice de Natural Girls Rock, les soeurs MONROE, la célèbre coiffeuse Felicia LEATHERWOOD et Fatou N'DIAYE auteure du blog Black Beauty Bag. Le principe consistait à donner son sentiment sur différentes thématiques.

A la question du rapport des hommes avec les cheveux afro, Fatou a partagé un constat qu'elle a fait : quand elle se lisse les cheveux, elle reçoit plus de compliments de la part des hommes noirs et lorsqu'elle porte ses cheveux crépus au naturel, ce sont les autres hommes qui lui font des compliments. Plusieurs personnes au sein du panel ainsi que dans l'assistance ont réagit en disant qu'elles-mêmes avaient fait ce même constat et Felicia a conclu que ce n'était pas une raison pour se dévaloriser puis à lancé avec une touche d'humour qu'il fallait peut-être commencer à regarder d'autres hommes que les hommes noirs !

Ca m'a fait sourire parce que décidément cette affaire de cheveux touche à beaucoup de points très sensibles et la conclusion de Felicia s'aligne sur celle, beaucoup plus générale, de l'événement NHA 2014 : il faut s'aimer et se respecter avant tout, c'est la seule façon de se s'épanouir et se faire respecter par l'autre.

Ne pas laisser à l'autre le pouvoir de piétiner son estime de soi en fonction de son vécu, ses goûts ou ses préjugés. Au contraire, lui montrer que ce n'est pas son regard qui nous définit mais ce qui se dégage de nous.

Je n'ai pas fait le même constat que Fatou, au contraire, les hommes noirs de mon entourage, principalement des antillais, préfèrent que leurs copines portent leurs cheveux au naturel, qu'importe leur texture et militeraient presque pour l'interdiction des tissages... sauf s'il est bien fait comme celui de Meagan Good bien sûr ! (Ah les mecs et leurs contradictions !)

Et les hommes d'autres origines que je côtoie sont plus amusés par les changements de coiffures des femmes noires qu'intéressés par une quelconque question de texture.

Quant à l'avis de celui qui m'importe le plus, eh bien il n'était pas fan de mon arrêt de l'assouplissement, par contre il est presque plus excité que moi par mon aventure des locks, comme quoi ce n'est peut-être pas une question de cheveux lisses ou bouclés ou crépus mais plutôt de style et de coiffure. Un peu comme la question du poids : ne serait-ce pas notre allure générale, sous-entendu la façon dont on s'assume et s'affiche qui influe sur leur opinion de nous ?

En effet, je me suis lancée franchement dans cette histoire de locks. Ma prise de décision a été claire et n'a pas traînée sur près d'un an comme pour mon arrêt du défrisage. De là à penser que mon Ourson Grincheux et moi nous nous sommes mutuellement communiqué nos doutes, il n'y a qu'un pas ! Puis il m'a aidée à gagner en assurance et j'ai appris à connaître mes cheveux et à les aimer davantage. J'ai expérimenté des styles, j'ai manipulé mon afro et c'est lui qui me redemandait certaines coiffures par la suite.

Ce que je veux dire par là c'est que de la même façon qu'on éduque notre goût, il faut peut-être laisser le temps aux Messieurs d'éduquer le leur. Pourquoi pas en le faisant nous-même d'ailleurs. Personne n'est figé, tout le monde évolue et si on tient à ce que la société accepte notre individualité, il faut prendre le temps de lui apprendre à nous accepter en montrant que l'on s'accepte nous-même et qu'on ne changera pas pour lui plaire mais uniquement si ça nous chante.

J'ai enfin décidé d'écrire ce billet au sujet du rapport des hommes et des cheveux parce que j'ai lu un billet de blog de Timaï dans lequel elle raconte que parfois il faut savoir faire pour soi et pas pour être sexy dans les yeux des hommes ou ce qu'on croît être sexy.

Dans ce billet, il y avait un lien vers le site de Fred, dans lequel il parle carrément de ce que les textures de cheveux évoquent dans l'esprit des hommes. Il se demande par exemple si la femme aux cheveux lisses n'a pas plus de succès parce qu'elle semble moins délurée que la femme aux cheveux frisés. Bon c'est un peu raccourci mais quand on y pense, c'est vrai que certains marqueurs forts renvoient à des images préconçues. Exemple : la coupe "à la garçonne" a longtemps été synonyme de rébellion contre le système, un peu comme porter un pantalon.

Décidément, la liberté d'être ce ne sera pas pour notre siècle !

Commenter cet article

Miss Don 29/06/2014 10:19

J'aime ton article, j'ai fait le choix d'être naturel depuis 2ans et je me demande ce que les hommes noirs ou non en pensent...Merci pour cet article

LaManouchka 01/07/2014 15:39

Bonjour Miss Don, merci pour ton passage ici ! C'est peut-être l'occasion de poser la question autour de toi, juste comme ça, par curiosité ;o)
L'important c'est comme tu te sens toi après tout, n'est-ce pas.

Archives

Articles récents