Pourquoi j'ai quitté Facebook, génération Y et équilibre 2.0

Publié par LaManouchka sur 18 Novembre 2015, 16:34pm

Catégories : #UpgradeMe, #Bla!

Pourquoi j'ai quitté Facebook, génération Y et équilibre 2.0

Il y a un an, j'ai decidé de supprimer la quasi totalité des contacts de mon profil Facebook personnel.

Mon objectif était de quitter le réseau social après avoir fermé les pages publiques que j'y administrais, LaManouchka et Upgrade Me Network entre autres.

Finalement, après avoir effectivement rompu le contact avec des centaines d'amis virtuels, je me suis contentée de ne plus me connecter, laissant d'ailleurs les abonnés de mes pages dans le brouillard.

Je tiens aujourd'hui à revenir dessus pour vous présenter mes excuses et vous expliquer ma démarche.

Trois grandes raisons sont à l'origine de ce besoin de me déconnecter :
- la pollution visuelle
- le contrôle de mon temps
- l'attrait pour d'autres sirènes du web

La première raison est celle qui m'a fait le plus de peine. Au fur et à mesure mon profil facebook créé en 2008 s'est retrouvé composé de tous les gens que j'avais cotoyé de près ou de loin au cours de ma vie. Anciens camarades, collègues passés ou actuels, lectrices et lecteurs de mon blog, membres de ma famille, copains de copains, potentiels partenaires, etc.
Ainsi, je voyais les actualités de proches comme de personnes qui étaient ou qui étaient devenus de parfaits étrangers. Et ça s'est vu dans la nature de ces fameuses publications : des statuts xénophobes, des photos à la limites de la pornographie ou alors carrément morbides, des partages de vidéos conspirationnistes, des commentaires réactionnaires... oh ce n'etait pas tous les jours loin de là, mais c'était trop.

Il y a quelque chose qu'il faut savoir sur moi : je ne regarde pas les informations télévisées (en fait je ne regarde quasiment jamais la TV) et je déteste les films d'horreur. Je n'ai pas besoin de ce genre de négativité dans ma vie. Et encore moins quand je me pose pour me détendre tranquillement chez moi. J'en étais quand même arrivée au point de redouter de scroller, c'est dire !

Et là, deux mises à jour facebook ont fini de me désintéresser de ce réseau : la lecture automatique des videos et le filtre par algorythme des actualités. Je voyais des vidéos que je ne voulais pas voir et je perdais de vue des contacts et des pages auxquelles j'étais abonnée.

En parrallèle, je me rendais compte que j'étais devenue une addict de Facebook : je passais une grande partie de mon temps libre à penser à FB, mes prochaines publications et stratégies, car en plus de l'utiliser dans ma vie perso, je travaille dans la communication digitale.

Etre connectée, ne rien rater de ce qui se passe à côté comme à l'autre bout du monde, être toujours à la pointe de la nouveauté ET en même temps se recentrer sur l'instant présent, la Vraie Vie et ses petits bonheurs. C'est un exercice extrêmement délicat qui peu rendre un peu schizo. Et entre les notifications, les emails et les plannings d'actions, on aurait pu croire que je travaillais pour Mark Zuckerberg avec un retour sur investissement nul car il est impossible de rattraper le temps.

Alors bon OK c'est une personne dont j'admire le parcours mais pas au point de lui dédier la moitié de mes journées. J'ai donc dit STOP !

L'élément qui m'a définitivement convaincue c'est l'arrivée des nouveaux (ou relativement nouveaux) réseaux sociaux et moyens de communication : whatsapp, Instagram, Pinterest et Upgrade Me ;) Pas d'algorythme ou du moins pas celui qui supprime des posts de mon fil et puis surtout des partages davantage axés sur l'inspiration positive. Et ça j'aime.

J'ai donc pris quelques mesures pour assainir mon univers social web 2.0, c'était un de mes objectifs de l'année, et ça m'a fait le plus grand bien.

Mon plan d'actions était le suivant :

  • j'ai dit bye bye à mes contacts, soit en les supprimant carrément, soit en les ajoutant ailleurs avant, soit en rétablissant le contact humain,
  • j'ai supprimé les applications liées à FB de mon téléphone et j'ai désactivé les mails et notifications, ainsi ce n'est pas FB qui venait me chercher mais moi qui décidais d'y aller (enfin surtout de ne pas y aller)
  • j'ai supprimé les autorisations FB d'autres applications ainsi que les login via le réseau : c'est fou comme c'est tentaculaire !
  • j'ai commencé à utiliser la programmation et la synchronisation quasiment systématiquement au travail (et de plus en plus pour mes pages publiques)
  • je suis passée à autre chose tout simplement, parce qu'il faut savoir couper les ponts que ce soit permanent ou temporaire. Hésiter indéfiniment c'est la ruine de l'âme, j'en sais quelque chose.

Bilan après un an de diète facebookienne : plus de temps pour moi, plus de projets perso et pro en préparation et menés à leur terme. Ca bouge en positif.

Et aujourd'hui, à mon rythme, je redécouvre mon Facebook perso presque vide mais bien plus en adéquation avec moi-même, surtout vu les réactions de mes contacts suite aux attentats de Paris la semaine dernière. Et puis je me refamiliarise avec la page LaManouchka que j'avais laissée à l'abandon. Parce que ces espaces là en particulier, c'est un morceau de moi. Il fallait donc que je me reconstruise pour pouvoir partager avec vous cette partie de moi.

FB n'est qu'un symbole bien sûr. Le problème c'est la façon dont on l'utilise comme souvent avec les inventions humaines. Le tout est de l'utiliser pour aller vers le Moi en Mieux et l'épanouissement personnel. Je refuse de me retourner et de me dire : mais où sont passés mes soirées, mes week ends, ma vie ?
Ce billet c'est pour vous dire qu'il faut savoir être égoïste parfois pour se préserver. C'est comme un retour aux sources à l'intérieur de soi pour mieux s'épanouïr tel un phoenix.

Pardon pour le temps que j'ai mis à le faire. J'espère que vous me comprendrez. Je pense qu'on passe tous par une période d'interrogation quant à la place des réseaux sociaux dans notre vie, non ?

C'est la raison pour laquelle il y a un tel turnover : il y a l'euphorie de la nouveauté, le désintérêt, les ajustements, les départs. Dîtes-moi dans les commentaires si ça vous parle et comment vous réagissez par rapport à tout ça.

Merci d'être là.

+ de Love,

LM

Commenter cet article

Emmanuelle 13/01/2017 19:10

Bonjour Manouchka,

Je réalise un sujet pour TV5, la semaine prochaine à Lomé sur le retour des cheveux naturels.
Peux- ton se parler via Whapp assez vite ? Dès que tu me réponds via mail, je te donne mon contact tel. Je suis journaliste, comme tu l'auras compris.

kamanda 07/01/2016 16:26

Comme je te comprends. J'ai peu d'amis sur mon fb perso car je n'accepte que les gens que je connais vraiment et avec qui j'ai des affinités. Du coup pas de surprises. Et de toute façon j'ai mis des filtres pour que tout le monde ne puisse pas me trouver. Sur ma page, je ne poste que lorsque j'en ai envie. Ta démarche est totalement limpide pour moi. Je n'ai ni twitter, ni pinterest, ni snapchat, ni tumblr et je n'en ai pas envi du tout.

LaManouchka 08/01/2016 21:02

Hello future locksée ;) merci pour ton passage ici et pour ton temoignage. Tu sais, je pensr depuis quelques temps à quitter twitter aussi, mais bon je sais que certaines lectrices suivent mes publications grâce à ce réseau. En fait, je me rends compte qu'on saute facilement sur les derniers reseaux sociaux et que ça cree une sacrée accoutumance après. Comme pour tout accoutumance, il faut savoir se sevrer avant qu'il soit trop tard. A très vite en tous les cas !

Makoa Mena 01/12/2015 17:01

Je suis dans cette phase lol

LinC 23/11/2015 00:43

Je comprends et soutiens également cette démarche. Parfois, on a besoin de prendre du recul pour mieux avancer; cliché mais cela reste vrai. Bon courage pour la suite =)

LaManouchka 23/11/2015 13:10

Oh c'est bien vrai ! Ce sont parfois les vérités les plus simples qui sont les plus sous-estimées. Merci et à très vite, des bisous !

Nounoune 19/11/2015 16:46

Ce sera avec grand plaisir !
A très bientôt (ici ou ailleurs ! ^ ^)

Bisous

Nounoune 19/11/2015 13:13

Salut LM !
Ah, moi aussi, je me reconnais parfaitement dans ce que tu décris là. Et ça s'applique d'ailleurs à mon blog. Moins de temps pour lui, mais plus pour moi, pour ma famille, pour mes Mini's et mon yoga (hihihi).
Et tu as raison, c'est tellement plus positif !

PS : et il y a bien d'autres façon de prendre des nouvelles que FB, quand on y tient vraiment ! ;-)

LaManouchka 19/11/2015 13:33

Coucou Nounoune,
Tu as tout dit !
A ce propos, j'ai remis sur ma to-do list hebdomadaire un petit rappel pour prendre des news de quelqu'un chaque semaine parce que si on ne fait pas gaffe, on finit par perdre de vue des personnes avec lesquelles on ne souhaite absolument pas perdre le contact. Alors je te dis à très vite ;)

Laetitia 18/11/2015 17:52

Coucou LM,
J'apprecie toujours autant ton autenticité et ta simplicité. Merci d'avoir pris le temps de faire cette mise a jour. Je te comprend tellement dans ta demarche car je fais regulierement des disparition reseaux sociaux, a durée variable. (2 a 6 mois)
Je reconnais que ça me fait du bien et c'est très souvent salutaire. Il est très facile de tomber dans le piège "je veux rester connecter au monde", du coup on peut passer des heures devant son ordi ou son telephone et croire qu'on fait quelque chose d'interessant. Attention, je ne veux pas non plus denigrer les RS, parce que je trouve que c'est un bon outil de communication. Par contre je reconnais qu'il faut trouver un equilibre. Et ce n'est pas toujours evident.
Quoiqu'il en soit, tu m'as donné des pistes de reflexion pour cette fin d'année 2015. J'ai plein de projets non aboutis, je commence à realiser qu'il a des priorités à revoir.
Bisou LM.

LaManouchka 19/11/2015 13:30

Hello Laeti,
Merci pour ton passage par ici et tes mots doux.
Ta phrase "on peut passer des heures devant son ordi ou son telephone et croire qu'on fait quelque chose d'interessant" est très juste ! C'est exactement la distinction que l'on peut faire entre être occupé et être productif : remplir son temps ne signifie pas que l'on fait quelque chose, car on peut remplir son temps avec du vent littéralement. On le sait, parfois on fait gaffe et d'autre fois on s'égare. C'est la vie : rien est figé, chaque jour est un challenge :)
Bon courage pour ton état des lieux pré-2016, vers l'infini et l'au-delà !!!

Archives

Articles récents