"Je peux toucher tes cheveux ?" - Maintenant je réponds OUI !

Publié par LaManouchka sur 16 Novembre 2014, 14:00pm

Catégories : #Ma Tignasse, #Bla!

Hello mes Pipolos d'amour,

Comment allez-vous ?

Moi ça va plutôt bien ma foi :) Les choses avancent tranquillement pour le Séminaire de Décembre (si vous ne savez pas de quoi il s'agit, CLIC CLIC CLIC) et puis je pense avoir trouvé mon cours de Yoga grâce à une jolie rencontre faite sur Instagram. Je vous en parlerai le moment venu promis.

Si je passe vous faire un petit coucou aujourd'hui, c'est pour parler cheveux comme l'indique subtilement le titre de ce billet :D

En fait je suis tombée sur cette série de gif en surfant sur Tumblr :

"Tout le monde a au moins une chose qui l'horrible au plus au point, c'est quoi pour toi ?"

"Tout le monde a au moins une chose qui l'horrible au plus au point, c'est quoi pour toi ?"

"C'est quand des inconnus me touchent les cheveux"

"C'est quand des inconnus me touchent les cheveux"

Prince imite les gens qui touchent ses cheveux et fait mine de les frapper. LOL

Prince imite les gens qui touchent ses cheveux et fait mine de les frapper. LOL

"Je peux toucher tes cheveux ?" - Maintenant je réponds OUI !

J'ai rigolé en voyant ça parce que c'est une conversation qui revient assez fréquemment chez les HairLoverz et notamment quand ils ou elles ont des cheveux de type afro. Non mais c'est vrai, qui parmi vous n'a jamais rencontré quelqu'un qui voulait toucher vos cheveux dans votre entourage ou au travail, au lycée, à la fac, dans le métro ou en faisant la queue à la Poste (true story) ?

C'est quelque chose qui m'arrive tout le temps ! Et pas forcément de la part de personne qui ont un autre type de cheveux (asiatique ou caucasien), non non non, ça vient de tout le monde.

Avant mon A.C. (Aventure Capillaire) c'était surtout parce que je changeais régulièrement de coiffure. Et entre nous c'est parfaitement compréhensible que ça intrigue les gens quand vos cheveux semblent pousser de 20 centimètres en une nuit hein et puis surtout les cheveux afro c'est un peu magique quand même : ça s'étire et ça s'allonge, c'est élastique quand c'est bien hydraté, ça tient quand c'est tressé, ça reste debout quand on s'appuie sur le dossier d'une chaise, c'est super intriguant quand on n'y est pas habitué. Même moi j'étais comme une enfant avec mes propres cheveux et leurs changements d'état, c'est dire !

Du coup, "toucher pour comprendre", j'avoue c'est normal.

Par contre, "toucher en vérifiant au niveau du cuir chevelu si c'est pas des extensions" ouais bof, c'est pas super cool !

Avant ça me gênait beaucoup quand on me touchait les cheveux. Quand je dis avant, c'est avant d'arrêter les traitements chimiques en 2010. En fait, comme mes cheveux étaient fragilisés par l'assouplissement, j'avais peur qu'ils ne cassent. Et le pire c'était la première année de mon A.C., en 2007 : j'étais littéralement obsédée ! Dormir sur mes cheveux, m'appuyer la tête sur le canapé, utiliser un peigne : TOUT me faisait paniquer. Je portais plus souvent mes cheveux en coiffure protectrice qu'autre chose à cette période. Forcément, j'ai aussi eu de formidables résultats. Mais à quel prix !

Les années qui ont suivi, j'ai un peu rationalisé mon rapport à la fragilité de mes cheveux chimiquement traités, cependant, je ne laissais personne me coiffer, professionnel ou non, et encore moins me toucher les cheveux. Même pas mon Ourson Grincheux.

D'ailleurs, à l'inverse, quand j'ai eu les cheveux entièrement naturels, j'ai fait l'erreur de croire qu'ils étaient super résistants ! Avec le recul, je me rends compte que je suis passée d'un extrême à l'autre en coupant mes longueurs défrisées et même avant, en prenant la décision de passer au naturel capillaire, exemple le plus flagrant : je suis retournée en salon de coiffure !!!

Voilà, je voulais faire ce billet pour un peu décrypter la façon dont je percevais la main de l'autre dans mes cheveux. Je pense qu'au delà de toute question d'intrusion dans mon espace personnel ou de curiosité déplacée, je voyais surtout cela comme une façon de gâcher mon travail. Mes cheveux étaient un peu mon "oeuvre d'art en construction" et quiconque les touchait risquait de compromettre son intégrité. Si on va jusqu'au bout dans ce raisonnement, ça voudrait donc dire qu'à l'heure actuelle, si je suis parfaitement à l'aise avec les mains de parfaits inconnus dans ma tête, c'est parce que mon chef d'oeuvre est achevé et qu'il appartient au monde.

C'est drôle cette pensée me donne le sourire :)

Et pour vous, comment réagissez-vous quand quelqu'un vous demande (ou non) de toucher vos cheveux ? Qu'est-ce que ça représente à vos yeux ?

Commenter cet article

Stef 22/11/2014 09:05

Mais comme toi, c'est vrai que la plupart des gens qui veulent me "flatter" les cheveux sont Blacks. C'est vrai que ça semble ê de la pure curiosité alors il ne faut pas prendre ça mal. Bon weekend, Stef

Celly 18/11/2014 11:04

Bonjour Lamanouchka, j'espère que tu vas bien.
Je n'ai pu m'empêcher de sourire en lisant car je me suis reconnue c'est trop marrant...je suis tjrs en transition (15 mois maintenant) et depuis que j'ai commencé mon AC je ne veux plus que quelqu'un d'autre touche à mes cheveux comme tu le dis si bien "c'est une oeuvre d'art en construction" :) j'ai banni les salons tandis que quand j'étais défrisé c'était une fois par mois direction le salon de coiffure. La phrase que je me répète à tort ou à raison c'est : "ils ne sauront jamais comment s'y prendre, moi je connais mes cheveux".
Quant aux demandes qui consistent à vouloir toucher la " masse intriguante" je n'y ai plus droit depuis le lycée et cela ne me manque pas ;)
Je te fais de gros bisous.

LaManouchka 21/11/2014 20:34

Bonjour Stef,
Merci pour ton retour d'expérience. C'est un sentiment très compréhensible car les cheveux c'est une partie de soi. Etrangement je ne suis pas une personne très tactile bien que ça ne me gêne pas (plus) que l'on touche mes cheveux. Aussi je conçois parfaitement ton point de vue. D'ailleurs c'est un ressenti assez fréquent.
Au plaisir,

Stef 21/11/2014 19:47

CC LM,
Merci pr cet article.

Of course que ça m'est déjà arrivé! Je comprends que de voir 1 Black avec des Locks au boulot peut attirer les regards.

Si on me demande la permission, je dis poliment "Non merci".

Si non, je vois ça comme une totale intrusion de mon petit cocon personnel.

Je crois au respect de la bulle de chacun(e), lol.

Biz,

Stef

LaManouchka 20/11/2014 15:02

Coucou Celly,
Je vais bien merci et toi ?
15 mois de transition, waw, belle performance dis donc. Comment ça se passe ? Tu ne souffres pas trop de casse ?
Tu as parfaitement bien résumé mon ressenti de l'époque avec ta phrase "ils ne sauront jamais comment s'y prendre, moi je connais mes cheveux". C'est vrai qu'on consacre énooormément de temps à l'apprentissage de nos propres cheveux et certaines histoires de mésaventures chez les coiffeurs sont dignes des Contes de la Crypte LOL
Mais on a toutes et tous besoin d'être chouchouté(e)s de temps à autre. Heureusement, la majorité des coiffeurs ne rêve pas de couper tous nos efforts hein ;)
A bientôt,

Archives

Articles récents